Déodorant et anti-transpirant : quelle est la différence ?


Déodorant et anti-transpirant luttent tous les deux contre les mauvaises odeurs de transpiration. Pourtant ce n’est pas du tout le même processus et la même chose pour le corps, il suffit de regarder leurs ingrédients. 

 

 

Et parce qu’on n’est pas tous aussi érudits que Jean-Michel, notre chimiste, on lui a demandé de nous expliquer la différence entre les deux avec des mots simples...

 

Anti-transpirant : créer une inflammation à l’aide de sels d’aluminium


Un anti-transpirant est formulé à base de sels d’aluminium, qui agissent selon le mécanisme suivant : Ils créent une irritation et une inflammation de la zone d’application (les aisselles), engendrant un épaississement de la peau. Les pores des glandes sudoripares (aka la partie de notre corps avec le nom le plus sexy) sont alors bouchées du fait de la multiplication des cellules : C’est comme si tu bloquais ton processus naturel de transpiration avec un bouchon. 


La transpiration est ainsi artificiellement stoppée, mais le problème c’est que ce n’est pas très bon pour ton corps : l’aluminium est considéré par certains chercheurs et de plus en plus d’études comme un perturbateur endocrinien et comme un facteur d’augmentation du risque de cancer. L’Agence Française de Sécurité Sanitaire a d’ailleurs recommandé de limiter la concentration en aluminium à 0,6 % pour les produits anti-transpirants et d’éviter l’utilisation de ces produits en cas de lésion de la peau.


Sans parler du fait que la transpiration est un processus naturel qui permet de réguler la température de son corps, d’évacuer des molécules qui doivent l’être et de détoxifier son organisme : ce n’est pas une mauvaise chose en soi, c’est plus les mauvaises odeurs qui le sont ! En stoppant la transpiration, les anti-transpiration empêchent ton corps de faire cela !


Bref, tu l’auras compris : un anti-transpirant, c’est pas tip top chanmax*. 

*Cette expression, pourtant interdite depuis les années 90, est l’expression préférée de Jean-Michel notre chimiste : afin de ne pas trahir son propos nous l’avons conservée, mais la société Merci Handy décline toute responsabilité dans le cas où elle heurterait les âmes les plus sensibles. 

 

La pierre d’alun : des sels d’aluminium comme les autres !


Et la pierre d’alun, dans tout ça ? (On ne parle pas d’Alain, ton oncle fan de drones et de spectacles de magie, mais d’alun, un minéral utilisé par certains pour lutter contre les odeurs de transpiration.) Face aux soupçons qui pèsent sur les sels d’aluminium, beaucoup de gens se sont tournées vers la pierre d’alun. C’est une solution naturelle, mais le problème, c’est que c’est aussi du sel d’aluminium ! 

 

 

Pour être précis, comme dit Jean-Michel : Il s'agit d'un sel double d'aluminium et de potassium (KAl(SO₄)₂). D'un point de vue toxicologique, c’est exactement le même problème que les anti-transpirants à base de sels d’aluminium.


“La pierre d’alun et les anti-transpirants aux sels d’aluminium, c'est bonnet blanc et blanc bonnet” - Jean-Michel, notre chimiste, remettant au goût du jour une autre magnifique expression, pour notre plus grand plaisir. 

 

Déodorant : lutter contre les mauvaises odeurs tout en prenant soin de ton corps


Grâce à ses agents antibactériens (la glycérine en synthétique ou bien encore l'écorce de cannelle en ingrédient naturel), un déodorant lutte contre les bactéries présentes au niveau des aisselles qui, avec à la sueur, sont responsables des mauvaises odeurs. C’est comme si on envoyait des petits missiles magiques qui défient en duel les molécules responsables des mauvaises odeurs et les mettent K.O., sans pour autant bloquer le processus naturel de transpiration ou faire de mal à tes petites aisselles. 

 

 

Bref : un déodorant efficace, sans sels d’aluminium et sans alcool, est beaucoup plus doux pour ton corps. Contrairement à un anti-transpirant, il ne bloque pas la transpiration et ne crée pas d’inflammation, il agit simplement sur les odeurs : Ton corps continue d’expulser les molécules qui doivent l’être, mais une fois à l’extérieur, ton déodorant s’occupe de lutter contre les bactéries responsables des mauvaises odeurs. 


C’est pour ça que chez Merci Handy on a choisi de créer un déodorant : sans sels d’aluminium, il permet de lutter contre les mauvaises odeurs tout en prenant soin de tes petites aisselles. Et plutôt que d'utiliser de l'alcool pour l’effet antibactérien, qui peut irriter les aisselles surtout quand celles-ci sont rasées, on a préféré une formule sans alcool, encore plus douce pour ton corps. 


On a imaginé 3 déodorants aux parfums extraits des plus purs arcs-en-ciel : 

Déodorant Namaste : le parfum plus doux que les câlins de ta maman

Déodorant Hello Sunshine : le monoï et l’insouciance des vacances 

Déodorant Flower Power : le parfum peace and love 


Au début, dans le cas ou tu utilisais un anti-transpirant ou un déodorant synthétique, il est possible que tu transpires un peu plus que d'habitude. Pas de panique : il faut que ton corps s'habitue et s'adapte à cette formule plus clean et respectueuse, comme s’il était “en manque” de l’inflammation auquel les anti-transpirants l’ont habitué. Au bout de quelques jours, tout devrait rentrer dans la normale !

 

Comment reconnaître un anti-transpirant d’un déodorant ?


Il suffit de regarder la liste des ingrédients. Si tu y trouves un des composants suivants : aluminium chloryde, aluminium chlorydrex, aluminium chlorydrex, aluminium zirconium, aluminium sesquichlorydrate, ou aluminium chlorohydrate ; c’est un anti-transpirant. (Bon, en gros, quand il y a “aluminium” quelque part dans la liste des ingrédients, c’est mauvais signe). 

 

 

Mais au fait, pourquoi transpire-t-on et d’où viennent les odeurs ?


La transpiration est un phénomène normal et naturel qui joue plusieurs rôles importants pour ton corps : réguler ta température et évacuer les toxines. La transpiration peut être accrue en cas de stress ou d’effort physique (pendant un parcours de sauts en hauteur au dessus d’arcs-en-ciel). 


En tant qu’humain, tu transpires un demi à un litre d’eau par jour ! (A titre comparatif, les licornes transpirent un quart de litre de poussière d’étoile par jour). Lorsque la température extérieure ou celle de notre corps est trop élevée, les gouttes qui jaillissent des pores de la peau servent à nous rafraîchir. 


La sueur ne dégage naturellement pas d’odeur. L’odeur intervient suite au contact de celle-ci avec des bactéries qui se nourrissent de la transpiration. Ce sont ces micro-organismes, qui prolifèrent avec la sueur, qui sont responsables des mauvaises odeurs : d’où l’action des déodorants. 

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Articles similaires

Comment blanchir ses dents ?

Avoir des dents plus blanches naturellement, on t'explique comment faire !
lire la suite
Comment faire une bonne vidéo TikTok ?

Nos 20 conseils clés pour créer les meilleures vidéos TikTok
lire la suite
Cruelty-free, Vegan, Clean !

Le cruelty free, le vegan, le clean… Explications !
lire la suite